Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Appel de 127 universitaires juifs aux députés français : « Ne soutenez pas la proposition de résolution assimilant l’antisionisme à l’antisémitisme »

2 décembre 2019 - Tribune publiée dans Le Monde

Un collectif d’intellectuels juifs du monde entier appelle, dans une tribune au « Monde », les députés français à ne pas apporter leur soutien à un texte sur la lutte contre l’antisémitisme, qui doit être débattu et voté les 3 et 4 décembre, à l’Assemblée nationale.



[Les députés doivent se prononcer, mardi 3 décembre, sur une proposition de résolution visant à lutter contre l’antisémitisme, déposée par le député La République en marche (LRM) Sylvain Maillard. Controversé, ce texte propose que la France adopte, à la suite du Parlement européen, la définition de l’antisémitisme établie par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA), en 2016. Celle-ci inclut « les manifestations de haine à l’égard de l’Etat d’Israël justifiées par la seule perception de ce dernier comme collectivité juive », rappelle le texte de M. Maillard. Lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), le 21 février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition non contraignante, jugeant que l’antisionisme constitue « une des formes modernes de l’antisémitisme ».]

Tribune.
Le 3 décembre, l’Assemblée nationale va débattre et voter une proposition de résolution sur la lutte contre l’antisémitisme. Cette résolution est hautement problématique.

Nous, universitaires et intellectuels juifs, d’Israël et d’ailleurs, dont beaucoup de spécialistes de l’antisémitisme et de l’histoire du judaïsme et de l’Holocauste, élevons notre voix contre cette proposition de résolution.

La montée de l’antisémitisme dans le monde, y compris en France, nous préoccupe profondément. Nous considérons l’antisémitisme et toutes les autres formes de racisme et de xénophobie comme une menace réelle contre laquelle il convient de lutter avec la plus grande fermeté, et exhortons le gouvernement et le Parlement français à le faire.

Tout en soulignant fermement notre préoccupation, nous nous opposons à la proposition de résolution sur l’antisémitisme pour deux raisons principales, et appelons les députés de l’Assemblée nationale à ne pas y apporter leur soutien.

Premièrement, l’exposé des motifs de la proposition de résolution associe l’antisionisme à l’antisémitisme. Il assimile même l’antisionisme à l’antisémitisme en précisant que « critiquer l’existence même d’Israël en ce qu’elle constitue une collectivité composée de citoyens juifs revient à exprimer une haine à l’égard de la communauté juive dans son ensemble ».

Lire la suite sur le site du Monde pour les abonnés

Lire aussi un appel de députés de gauche et du centre qui demandent le retrait de la résolution :
https://www.lemonde.fr/idees/articl...


- Sur le site du Monde


Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Liberté d’expression Criminalisation

Rechercher par type de ressources
tribune


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

12 décembre 2019 Près de 200 organisations demandent à la Cour pénale internationale l’ouverture d’une enquête sur la situation en Palestine Bande de Gaza Cour Pénale Internationale Droit international Crime de guerre

11 décembre 2019 La solitude palestinienne Culture / art Coopération sécuritaire Histoire/analyse politique Société (Palestine/Israel) Société française

10 décembre 2019 Livre : Le Pouvoir de la Musique Une enfance entre pierres et violon en Palestine, de Sandy Tolan Culture / art Solidarité internationale


> Toutes les publications