Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

L’Espagne veut pousser l’Europe à reconnaître la Palestine : nous pourrions y aller seuls si cela échoue

25 septembre 2018 - Noa Landau pour Haaretz |Traduction J.Ch. pour l’AURDIP

Le ministre espagnol des Affaires étrangères a dit qu’il allait lancer un processus ‘intensif’ de consultation avec ses homologues de l’UE afin d’établir un calendrier pour arriver à une position commune sur la reconnaissance de la Palestine.



Le gouvernement espagnol va promouvoir une démarche européenne pour reconnaître la Palestine en tant qu’Etat indépendant, a dit jeudi le ministre espagnol des Affaires étrangères, ajoutant que, si la démarche échouait, le gouvernement envisagerait une reconnaissance strictement espagnole.

Si « l’UE n’est pas capable de parvenir à une décision unanime – alors chacun pour soi », a dit le ministre espagnol des Affaires Etrangères Josep Borrell à une conférence des dirigeants de l’Union Européenne mardi en Autriche. Il a ajouté que la dernière option de reconnaissance de la Palestine était « sur la table »

Borrell a dit également qu’il lancerait un processus « intensif » de consultation avec ses homologues afin d’établir un calendrier pour parvenir à une position commune à ce sujet.

D’après l’Autorité Palestinienne, il y a maintenant 139 pays qui reconnaissent la Palestine. L’Union Européenne a des désaccords à propos d’une démarche unilatérale de ce genre. La position officielle de l’UE défend une solution à deux Etats, dont les détails seront décidés par des négociations entre les deux parties.

On a récemment rapporté que les partis de gauche espagnols exerçaient une forte pression sur le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez pour reconnaître l’État palestinien. Selon ces rapports, les opposants en Espagne prétendent que cette démarche pourrait conduire Israël à reconnaître une Catalogne indépendante.

En 2017, le gouvernement espagnol à Madrid a demandé qu’Israël annonce officiellement qu’il ne reconnaîtrait pas la Catalogne. Israël a refusé de défendre aucune des deux parties, disant que ce conflit était une « question strictement européenne ».

En Janvier, le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé à l’Union Européenne de reconnaître un Etat palestinien à l’intérieur des frontières de 1967.

Original : Haaretz


- Sur le site de l’AURDIP

Visuel : Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas rencontre Josep Borrell à Ramallah, 29 juin 2005. AP




Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Diplomatie UE/Palestine Etat de Palestine

Rechercher par type de ressources
article


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

2 décembre 2020 Pris entre l’occupation militaire et le chômage, les ouvriers palestiniens continuent à travailler dans l’économie israélienne sans pratiquement aucun droits sociaux Economie Economie et développement Droit international Entreprises et droits humains

2 décembre 2020 « PLUS QUE JAMAIS, RASSEMBLER ET AGIR POUR UNE PAIX JUSTE ET DURABLE ENTRE PALESTINIENS ET ISRAÉLIENS » Solidarité internationale Droit international UE/Israël Politique française Etat de Palestine

1er décembre 2020 Palestine : démolition d’un village palestinien Occupation/annexion Destructions Santé


> Toutes les publications