Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Khalida Jarrar condamnée à 15 mois de prison ferme

7 décembre 2015 - Le Figaro

La députée palestinienne Khalida Jarrar, emprisonnée depuis avril 2015, a été condamnée à 15 mois de prison ferme pour « incitation à la violence et au terrorisme » par un tribunal militaire israélien, une condamnation arbitraire selon plusieurs organisations palestiniennes.



Un tribunal militaire israélien a condamné Khalida Jarrar, députée et personnalité palestinienne connue, à 15 mois de prison ferme pour « incitation à la violence et au terrorisme », a indiqué aujourd’hui une porte-parole de l’armée.

Khalida Jarrar, 52 ans, a été condamnée dimanche soir par le tribunal militaire d’Ofer (près de Ramallah en Cisjordanie occupée). Cette peine « couvre les huit mois qu’elle a déjà passés en détention », a dit la porte-parole. Mme Jarrar pourrait ainsi recouvrer la liberté au début de l’été 2016. La peine est assortie d’une amende de 10.000 shekels (près de 2600 dollars) et de cinq ans de prison avec sursis, a indiqué Addameer, une organisation palestinienne de défense des prisonniers. Khalida Jarrar a été arrêtée en avril pour « incitation à la violence et au terrorisme » ainsi que pour appartenance au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, gauche d’inspiration marxiste), une organisation considérée comme terroriste par Israël.

Israël lui reprochait aussi de ne pas avoir respecté un ordre israélien d’éviction émis en août 2014 de Ramallah et son assignation à Jéricho, en Cisjordanie. Issa Qaraqe, chargé des prisonniers au sein de l’Autorité palestinienne, a dénoncé un jugement « arbitraire ». « Il s’agit d’un procès politique. Les charges retenues contre elle ont été fabriquées et sont ridicules. L’argument sécuritaire invoqué par les autorités israéliennes ne tient pas », a-t-il dit.

Khalida Jarrar est membre du Conseil législatif Palestinien (CLP - Parlement) qui ne s’est pas réuni depuis 2007 à la suite de la victoire électorale l’année précédente des islamistes du Hamas face au Fatah, le parti du président Mahmoud Abbas. Elle a été la première députée du FPLP élue au Parlement et chargée du dossier des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes au sein du CLP.

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

Lire la position d’Addameer ici.

AGIR



Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Prisonniers palestiniens

Rechercher par type de ressources
article


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

21 septembre 2017 Table-ronde : La Palestine après Balfour campagne 2017 Histoire/analyse politique

21 septembre 2017 VIDEO : « Le démantèlement de l’apartheid israélien est le chemin vers la paix » par Richard Falk Analyses politiques et géopolitiques Diplomatie et droit international

21 septembre 2017 Salah Hamouri, détenu en Israël, se heurte au silence de la France Prisonniers palestiniens Détention administrative


> Toutes les publications