Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Jénine, il est urgent d’agir !

10 juillet 2023

Dans la nuit du 2 juillet, l’armée israélienne a lancé une offensive de grande envergure contre la ville de Jénine et son camp de réfugiés - avec un millier de soldats et des centaines de véhicules militaires - accompagnée d’attaques d’hélicoptères et de drones. Le bilan actuel est de 10 morts et d’une centaine de blessés. Environ 3000 personnes ont été évacuées mais sans aucun abri.



Il s’agit de la plus grande opération menée en Cisjordanie au cours des 20 dernières années. Dans le même temps, les soldats empêchent toute aide médicale. Les journalistes sont directement visés et se voient refuser l’accès au camp. Un autre crime de guerre massif est perpétré sous les yeux du monde entier.

La propagande israélienne, avec une grande nonchalance, parle « d’action contre les terroristes et contre l’Iran » et qu’Israël ne souhaite pas « occuper » la ville, alors que Jénine, comme Jérusalem-Est et tous les territoires palestiniens, est sous occupation depuis 1967. Face à la violence sans fin de l’occupation, à l’accélération de la colonisation et du vol des terres, aux incursions militaires régulières, à la violence croissante des colons et à l’absence totale de protection de la population, que ce soit de la part de l’Autorité palestinienne ou de la communauté internationale, de plus en plus de jeunes Palestiniens choisissent de défendre leurs familles et leurs quartiers par les armes.

L’inaction de la communauté internationale face à une occupation brutale qui dure depuis 56 ans est en partie responsable de l’entrée de ces jeunes Palestiniens dans la résistance armée. Mais soyons clairs. Un peuple sous occupation a le droit de résister à l’occupation, y compris par la lutte armée (protocole additionnel I à la Convention de Genève). Il est grand temps que la communauté internationale agisse et cesse d’être complice. Cette incursion n’a rien à voir avec la « lutte contre le terrorisme » ou la « sécurité », comme le prétend la rhétorique trompeuse d’Israël pour justifier l’injustifiable. Bien qu’Israël ait droit à la sécurité comme tout autre pays, il est absurde de prétendre que la sécurité d’une puissance occupante dotée de l’armée la plus puissante de la région est menacée par le peuple qui résiste à l’occupation avec des moyens rudimentaires. Les Palestiniens ont eux aussi droit à la sécurité et à la protection. D’autant plus que leur vie n’a que peu d’importance pour le gouvernement israélien qui est ouvertement raciste et applique une politique d’apartheid. Cette offensive militaire sanglante risque de se poursuivre sans l’action décisive de la communauté internationale.

Lorsque l’autorité responsable non seulement ne protège pas les civils sous son contrôle mais se transforme en auteur de crimes graves, la communauté internationale a la responsabilité de les protéger.
Nous appelons l’UE, ses Etats membres et les autres pays européens à :

• renforcer d’urgence leur présence diplomatique à Jénine afin de montrer que la communauté internationale observe la situation,
• assurer la protection des Palestiniens,
• mettre fin au massacre actuel et empêcher son développement annoncé.
• utiliser tous les leviers, y compris l’embargo sur les armes et les sanctions, pour faire pression sur le gouvernement israélien afin qu’il se conforme aux règles de droit.

Vous avez la responsabilité d’éviter un nouveau crime d’État comme l’assaut d’une violence inouïe contre le camp de Jénine en avril 2002.



Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par type de ressources
communiqué

Campagne en cours


L’agenda

Dernières publications

image par defaut 27 février 2024 Voeux de la Plateforme, actualité à Gaza et à l’ONU, bombardements au Yémen et au Liban

14 février 2024 Sanctions contre des colons israéliens violents : une étape symbolique qui doit mener à la fin du commerce français avec les colonies Produits des colonies

1er février 2024 Bande de Gaza - La France doit s’assurer du respect de l’ordonnance de la Cour internationale de Justice Droit international


> Toutes les publications