Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Benyamin Netanyahou à l’Élysée : la colonisation, principal obstacle à la paix

1er février 2023

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou rencontrera Emmanuel Macron dans le cadre d’une visite officielle jeudi 2 février. La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine appelle Emmanuel Macron à prendre les mesures nécessaires à l’interdiction du commerce des produits des colonies israéliennes.



Alors que l’extrême-droite suprémaciste participe sur des postes clés au gouvernement de M. Netanyahou, le président de la République recevra le premier ministre israélien jeudi 2 février dans le cadre d’une visite officielle. La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine appelle la France à mener une politique de différenciation claire visant à exclure les entités et les activités liées aux colonies israéliennes de ses relations bilatérales avec Israël, en interdisant l’importation et la commercialisation des produits et des services provenant des colonies. Aujourd’hui, seul l’étiquetage des produits provenant des colonies est obligatoire en France, et il n’est souvent pas fiable. Les liens commerciaux qu’entretient la France avec les colonies permettent leur viabilité économique et leur extension, ce qui entre en contradiction avec la position française de condamnation de la colonisation.

« Alors que la violence liée à l’occupation et à la colonisation s’accroit, il n’est plus possible pour la France de se contenter des appels rituels à la relance du processus de paix dans le cadre d’une solution à deux États, a déclaré François Leroux, président de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine. Aujourd’hui, la colonisation et l’occupation sont les principaux obstacles à la paix et à la justice dans la région. La France doit adopter une position de fermeté, notamment en se positionnant pour une interdiction du commerce des produits des colonies israéliennes sur les marchés français et européen. »

La colonisation de la Cisjordanie, Jérusalem-Est incluse, par les autorités israéliennes est responsable de multiples violations des droits humains et du droit international humanitaire (saisies massives de biens fonciers et immobiliers palestiniens, meurtres de civils, transferts forcés, restrictions draconiennes des déplacements, etc.).

Face à la répression accrue du gouvernement israélien et à ses menaces de punitions collectives – en violation des Conventions de Genève et des droits humains – ainsi qu’à l’augmentation des violences des colons, nous demandons à la France de s’engager rapidement dans la protection du peuple palestinien.

Contact presse :

Pierre Motin, responsable plaidoyer, 01 40 36 41 46 / 06 12 12 63 94 p.motin@plateforme-palestine.org

Notes aux rédactions :

  • Une initiative citoyenne européenne pour l’interdiction du commerce des produits des colonies a été lancée en février 2022, et doit réunir un million de signatures pour être prise en compte par la Commission européenne. Plus d’informations : www.stopcolonies.fr

Crédits photo : Downing Street / Flickr Creative Commons



Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Diplomatie La question palestinienne en France

Rechercher par type de ressources
communiqué


Articles associés

Campagne en cours


L’agenda

Dernières publications

image par defaut 27 février 2024 Voeux de la Plateforme, actualité à Gaza et à l’ONU, bombardements au Yémen et au Liban

14 février 2024 Sanctions contre des colons israéliens violents : une étape symbolique qui doit mener à la fin du commerce français avec les colonies Produits des colonies

1er février 2024 Bande de Gaza - La France doit s’assurer du respect de l’ordonnance de la Cour internationale de Justice Droit international


> Toutes les publications