Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Arrestation du défenseur des droits de l’Homme Abdallah Abu Rahma

20 mai 2016 - Courrier à la Haute Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères

Paris, le 20 mai 2016

Objet : Arrestation du défenseur des droits de l’Homme Abdallah Abu Rahma

Madame la Haute Représentante de l’Union pour les Affaires étrangères,

Nous souhaitons attirer votre attention sur le cas de M. Abdallah Abu Rahma, arrêté le vendredi 13 mai 2016 par l’armée israélienne. Abdallah Abu Rahma est professeur d’anglais dans une école catholique et membre du Comité de résistance non-violente du village de Bil’in en Cisjordanie, dont une grande partie des terres agricoles ont été séparées du village par le Mur. Avocat de l’action non-violente, M. Abu Rahma a été reconnu défenseur des droits de l’Homme par l’Union européenne, lors d’une précédente incarcération, en août 2010.

Ce vendredi 13 mai, il a été arrêté à Bil’in lors d’une course de vélos interrompue par 150 soldats lourdement armés qui ont bloqué la route et jeté des bombes lacrymogènes en direction des cyclistes. La course avait pour objet de protester contre l’occupation israélienne, et ce de manière pacifique.

Depuis plus de 20 ans les habitants de Bil’in luttent pacifiquement pour leurs droits en recourant à des actions judiciaires ou à des marches non-violentes organisées chaque vendredi. En détenant des défenseurs des droits emblématiques comme A. Abu Rahma, les autorités israéliennes visent à supprimer toute forme de résistance pacifique et de critique de l’occupation et la colonisation israéliennes illégales. Cette arrestation s’inscrit dans un inquiétant cycle de répression à l’encontre des défenseurs des droits de l’Homme palestiniens comme israéliens, comme nous l’avons mentionné dans notre dernier courrier datant du 18 avril 2016.

Le 16 mai, un juge de la Cour militaire d’Ofer a accepté de libérer Abdullah Abu Rahma, mais le parquet militaire a fait appel ; ce 18 mai, l’appel a été confirmé par la Cour et M. Abu Rahma demeure en détention. Une nouvelle incarcération contre M. Abu Rahma, figure connue et respectée, ne peut qu’aggraver des réactions d’indignation devant une telle injustice à une période où la situation est particulièrement tendue.

La présence d’observateurs internationaux et de diplomates lors de précédents procès a eu un impact positif sur les peines prononcées. C’est pourquoi nous vous sollicitons afin que les diplomates européens en poste en Israël et en Palestine se saisissent du dossier de M. Abdallah Abu Rahma et soient présents lors de ses prochaines audiences à la cour militaire de justice d’Ofer.

En espérant que vous donnerez suite à notre requête, nous vous prions d’agréer, Madame la Haute Représentante, l’assurance de notre haute considération.

Claude Léostic, Présidente de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine


Documents à télécharger - Arrestation du défenseur des droits de l’Homme Abdallah Abu Rahma - courrier F. Mogherini
Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Prisonniers palestiniens Société civile

Rechercher par type de ressources
courrier


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

21 septembre 2017 Table-ronde : La Palestine après Balfour campagne 2017 Histoire/analyse politique

21 septembre 2017 VIDEO : « Le démantèlement de l’apartheid israélien est le chemin vers la paix » par Richard Falk Analyses politiques et géopolitiques Diplomatie et droit international

21 septembre 2017 Salah Hamouri, détenu en Israël, se heurte au silence de la France Prisonniers palestiniens Détention administrative


> Toutes les publications