Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Une seule réponse, la résistance

21 juillet 2014 - Génération Palestine, le 21 juillet 2014

Samedi 19 juillet, pendant qu’Israël, face à la résistance déterminée des combattants palestiniens, décidait de réduire en poussière le quartier de Shajaiya à Gaza, faisant plus de 100 mort-e-s et 60000 déplacé-e-s en moins de 24 heures, notre premier ministre, Manuel Valls, était occupé.

Il était occupé à empêcher la solidarité avec le peuple palestinien de s’exprimer. Il était occupé à attaquer les personnes et organisations solidaires de la Palestine et de sa résistance. Pour cela, la méthode a été simple : utiliser une manipulation de la Ligue de Défense Juive, une organisation sioniste violente et raciste, pour interdire la manifestation de soutien à Gaza prévue à Paris et se servir ensuite des affrontements causés par cette interdiction pour charger puis interpeller. Le résultat, ce sont plusieurs heures d’affrontements avec la police à Barbès, des nuages de gaz lacrymogènes dans tout le Nord de Paris, 44 arrestations et 19 personnes toujours en garde à vue en ce moment.

Il faut dire clairement que tout ceci a été voulu et préparé par le gouvernement. L’interdiction officielle de la manifestation moins de 48 heures avant son déroulement, les forces de l’ordre lâchées dans un quartier populaire en plein samedi après-midi, les menaces voilées du gouvernement, tout a été mis en place pour nous faire réagir et pour permettre au gouvernement de justifier sa répression. Le lendemain, le gouvernement signe son forfait en accusant les manifestant-e-s d’un “antisémitisme” imaginaire censé justifier ce déploiement de force. C’est un piège politique et policier qui a été tendu aux personnes qui ont exprimé leur solidarité avec le peuple palestinien à Paris ce samedi 19 juillet. Ses conséquences dramatiques ont été cyniquement utilisées dans l’agenda étatique, notamment par Manuel Valls, lors de la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv le lendemain.

Comme par hasard, les autres villes de France où les manifestations n’ont été ni bloquées et ni attaquées, ont vu se dérouler des manifestations massives, sans aucun des fameux “troubles à l’ordre public” tant redoutés par le gouvernement.

En protégeant la LDJ et en s’en prenant à nous, le gouvernement a fait un choix clair. Un choix clair et cohérent avec son soutien au colonialisme israélien et avec son premier ministre déclarant son “amour pour Israël”. Un choix ni parisien, ni ponctuel : comme face à la campagne BDS, la réponse des gouvernements successifs a été la criminalisation et la répression. Dans la rue comme dans les tribunaux, c’est le soutien à la résistance palestinienne qui est attaqué dès qu’il prend de l’ampleur. Nous en prenons acte et savons à quoi nous attendre de leur part.

Il en faudra plus pour nous faire renoncer. En ce moment même, les Palestinien -ne-s résistent à l’occupation, à la colonisation et à l’apartheid dans toute la Palestine : à Gaza, à Ramallah, à Haïfa, à Naplouse, à Hébron, à Jérusalem … Ils résistent par les armes, par les pierres, par les études, par leur détermination à rester toujours et encore sur leurs terres, à refuser de céder. Malgré la complicité de notre gouvernement, et contre cette complicité, nous sommes à leur côté dans la résistance.

Les palestinien-ne-s ont le droit de résister face à un état colonial qui souhaite s’approprier toujours plus de leurs terres, de leurs ressources et de leurs vies. Nous avons le droit de manifester notre solidarité avec cette résistance dans toute la France. Nous réclamons donc la libération des personnes emprisonnées lors de la manifestation du 19 à Paris, et soutenons les revendications palestiniennes, notamment l’arrêt total de l’offensive israélienne, la fin du siège de Gaza qui dure depuis maintenant 7 ans et la libération des prisonniers capturés à nouveau par Israël après leur libération l’année dernière.

Nous appelons à une nouvelle manifestation le 23 juillet à 18h30, place de la République (Paris) ainsi que le samedi 26 juillet à 15h, place de la République (Paris).

Liberté pour les interpellé-e-s du 19 juillet

Soutien à la résistance palestinienne sous toutes ses formes

Boycott, Désinvestissements et Sanctions contre l’Etat israélien

Source : http://generation-palestine.org/2014/07/21/une-seule-rponse-la-rsistance/


Images à télécharger - Sans titre

Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Bande de Gaza


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

22 novembre 2017 Appel urgent de l’observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme Défenseur des droits de l’Homme

21 novembre 2017 COLLOQUE Palestine : l’occupation nuit-elle gravement à la santé ? Bande de Gaza Développement Jérusalem Santé campagne 2017 Liberté de circulation Occupation Diplomatie et droit international

20 novembre 2017 Wesam Ahmad : « les entreprises privées ont une responsabilité dans les territoires occupés » Entreprises et colonies Produits des colonies Droit international Nations unies


> Toutes les publications