Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Scarlett Johansson : Elle fait des bulles et des émules avec Sodastream

28 janvier 2014 - auféminin.com - mardi 28 janvier 2014

En devenant égérie de Sodastream, spécialisé dans les machines pour réaliser des boissons gazeuses maison, l’actrice ne se doutait certainement pas qu’elle déclencherait la colère d’une ONG qui l’accuse de soutenir la récente implantation d’une usine de la marque israélienne en Cisjordanie !

Le conflit israélo-palestinien est un sujet complexe et épineux auquel les stars ne se mêlent généralement pas. Pourtant, Scarlett Johansson s’est trouvée, bien malgré elle, au coeur du sujet. Elle n’a pas fait de déclaration hasardeuse ou donné de l’argent à une association douteuse mais c’est tout comme. Choisie par la marque israélienne Sodastream pour devenir sa première égérie internationale, la bombe d’Hollywood est devenue la cible de l’ONG britannique Oxfam contre la pauvreté, dont elle a été ambassadrice pendant des années, qui l’accuse directement de soutenir la construction d’une usine de fabrication de machines à soda dans une colonie israélienne de Cisjordanie, région représentant l’un des enjeux du conflit opposant Israël et la Palestine.

« Oxfam respecte l’indépendance de ses ambassadeurs. Mais Oxfam considère que le business en provenance des colonies alimente la pauvreté et va à l’encontre des droits de la communauté palestinienne, explique l’ONG dans un communiqué. Oxfam est opposé à tout commerce en provenance de ces colonies qui sont illégales au regard du droit international. » Des critiques qui ont immédiatement été reprises par les internautes qui ont également allumé la star d’Avengers. L’actrice ne l’entend cependant pas de cette oreille. Plutôt que de remettre en question son contrat avec Sodastream, dont le premier spot publicitaire doit être diffusé le 2 février prochain lors de l’événement le plus attendu et le plus regardé des Etats Unis, le SuperBowl, Scarlett Johansson et annonce même soutenir la démarche de la marque qui, selon elle, oeuvre pour la paix entre les deux partis.

​Dans une tribune du Huffington Post américain publiée le 24 janvier, elle explique un peu plus sa décision. « Je n’ai jamais voulu être la figure d’un quelconque mouvement social ou politique dans le cadre de mon contrat avec Sodastream. Je suis partisane d’une coopération économique et sociale entre Israéliens et Palestiniens. Sodastream est une entreprise engagée pour l’environnement. Elle construit un pont pour la paix entre Israël et la Palestine en employant des salariés des deux pays, qui ont les mêmes salaires et les mêmes droits. C’est ce qui se passe tous les jours dans leur usine de Ma’ale Adumim. » Elle retourne même la situation en assurant que c’est son rôle d’ambassadrice pour Oxfam qui lui a appris que c’est ce genre d’efforts communs entre les communautés qui permet de faire réellement avancer les choses.

image détournée pour dénoncer la campagne publicitaire de Scarlett Johansson pour Sodastream, entreprise implantée dans les colonies israéliennes en Cisjordanie

Pour en savoir plus sur la campagne de détournement, cliquez ici.

Source : http://www.aufeminin.com/news-peopl...http://www.aufeminin.com/news-peopl...



Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Produits des colonies


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

21 septembre 2017 Table-ronde : La Palestine après Balfour campagne 2017 Histoire/analyse politique

21 septembre 2017 VIDEO : « Le démantèlement de l’apartheid israélien est le chemin vers la paix » par Richard Falk Analyses politiques et géopolitiques Diplomatie et droit international

21 septembre 2017 Salah Hamouri, détenu en Israël, se heurte au silence de la France Prisonniers palestiniens Détention administrative


> Toutes les publications