Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Pour une réglementation européenne du commerce des produits des colonies

31 mai 2013 - Chaynesse Khirouni - députée de Meurthe et Moselle

A cette occasion, j’ai rappelé que la position de l’Union européenne est claire : les colonies israéliennes dans ces territoires occupés sont illégales au regard du droit international.

Toutes les implantations en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est occupée et annexée étant illégales, les biens qui y sont produits ne devraient pas bénéficier des conditions douanières préférentielles accordées par l’UE. Mais le gouvernement d’Israël se refuse à un étiquetage spécifique des biens produits dans ses colonies.

Cette campagne citoyenne a pour objet de permettre aux consommateurs, et donc à chaque citoyen, de choisir un produit en connaissant sa provenance exacte. Or, aujourd’hui et, malgré la législation européenne de protection du consommateur, ce choix n’est pas possible. L’étiquetage des produits des colonies représenterait pourtant une première avancée concrète.

C’est pourquoi j’ai souhaité, en tant que Députée, m’associer et soutenir cette campagne menée en France par la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine qui rassemble 41 associations.

La France, patrie des Droits de l’Homme, se doit d’être un acteur majeur et porter haut cette mesure en faveur des consommateurs et aussi en faveur du respect du droit international.

A l’ONU, le 29 novembre 2012, la Palestine est devenue un Etat observateur non membre de l’ONU. Ce vote a été pour moi historique. Par sa position, la France a eu une influence certaine sur le vote de plusieurs de nos partenaires européens. Accompagnatrice et parfois aiguillon du processus de paix, la France a montré ainsi qu’elle était prête à donner l’exemple.

Au cours de cette conférence de presse, j’ai indiqué que nous devions être à l’avant garde et appuyer plus fortement encore les démarches de la représentante diplomatique de l’UE Catherine Ashton afin que l’Union européenne établisse une directive prévoyant l’étiquetage des produits des colonies situées dans les territoires occupés qui ne font pas partie de l’Etat d’Israël.


- http://chaynessekhirouni.com/


Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Produits des colonies


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

22 novembre 2017 Appel urgent de l’observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme Défenseur des droits de l’Homme

21 novembre 2017 COLLOQUE/ Palestine : l’occupation nuit-elle gravement à la santé ? Bande de Gaza Développement Jérusalem Santé campagne 2017 Liberté de circulation Occupation Diplomatie et droit international

20 novembre 2017 Wesam Ahmad : « les entreprises privées ont une responsabilité dans les territoires occupés » Entreprises et colonies Produits des colonies Droit international Nations unies


> Toutes les publications