Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Orange envisage d’arrêter sa coopération avec un opérateur israélien

4 juin 2015 - AFP, publié par Libération le 3 juin 2015

Le PDG d’Orange entend revoir les liens de sa compagnie avec l’opérateur israélien Partner, dont les activités dans les territoires palestiniens sont critiqués par les ONG.

Le PDG d’Orange a annoncé mercredi avoir l’intention de revoir les liens de sa compagnie avec l’opérateur israélien Partner (Photo Philippe Huguen. AFP)

Le PDG d’Orange a annoncé mercredi avoir l’intention de revoir les liens de sa compagnie avec l’opérateur israélien Partner, dont les activités dans les territoires palestiniens avaient été récemment critiquées par des ONG, mais sans exposer Orange à « des risques énormes ».

Fin mai, cinq ONG et deux syndicats, dont CCFD-Terre Solidaire, l’Association France Palestine Solidarité et la CGT, avaient demandé à Orange « de communiquer publiquement sa volonté de désengagement et de dénoncer les atteintes aux droits humains commises par Partner ». Selon un rapport de ces organisations, Orange aurait un accord avec Partner lui permettant d’utiliser « la marque et l’image d’Orange en échange d’une redevance ». Or ce rapport soutenait que Partner, en exerçant des activités économiques « dans les colonies israéliennes contribuerait à leur viabilité économique et à leur maintien, et contribuerait ainsi à perpétuer une situation considérée comme illégale par la communauté internationale ». Orange avait cependant indiqué qu’il n’était « pas opérateur en Israël », ne détenait « aucune action ou droit de vote de Partner », et n’avait « aucune influence dans sa gestion et sa stratégie. »

Le groupe avait expliqué que le contrat de licence de marque, « signé par le propriétaire de l’époque, a été transmis à France Télécom en 2000 lors de l’acquisition de la marque ». Mais mercredi, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a déclaré : « notre intention est de nous retirer d’Israël ». « Cela va prendre du temps [mais] nous allons certainement le faire », a-t-il ajouté en anglais lors d’une conférence de presse au Caire, où il effectue une visite auprès de l’opérateur égyptien Mobinil, dont l’entreprise française est actionnaire à près de 100%.

« Je suis prêt à abandonner demain matin » les liens avec Partner mais « sans exposer Orange à des risques énormes » sur le plan légal ou financier, a précisé Stéphane Richard. Selon son site internet, Partner Communications Company compte 2,77 millions d’abonnés en Israël, soit une part de marché de 28%.
AFP

Source : http://www.liberation.fr/monde/2015/06/03/orange-envisage-d-arreter-sa-cooperation-avec-un-operateur-israelien_1322531



Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Entreprises et droits humains


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

24 septembre 2020 Réponse mondiale à l’apartheid israélien : appel à l’AG de l’ONU de la part d’organisations de la société civile de Palestine et du monde entier Colonisation Nations unies Produits des colonies Droit international Diplomatie et droit international

23 septembre 2020 Crimes de guerre à Gaza : une société française visée par une enquête Bande de Gaza Entreprises et droits humains Politique française Armement Crime de guerre

22 septembre 2020 Israël-Emirats arabes unis : « Il y a de quoi s’interroger sur les réelles avancées que permet cet accord en trompe-l’œil » Promotion de la paix et de la non violence Analyses politiques et géopolitiques Politique française


> Toutes les publications