Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Les réponses des candidats - Indre et Loire

7 juin 2012

Campagne des législatives 2012

Interpellation des candidat(e)s des 5 circonscriptions de l’Indre-et-Loire sur leur position par rapport à la question palestinienne : bilan des réponses reçues le 7 juin 2012

Rappel :

-  un courrier commun au Comité tourangeau de l’AFPS et au Collectif Palestine 37 a été adressé le 21 mai par voie postale ou électronique à 45 des 66 candidat(e)s. Ont été joints les candidat(e)s PS/PRG, EELV, Front de Gauche, Divers Gauche, LO, POI, NPA, UMP, Modem, Nouveau Centre, Debout la République, Rassemblement Droite et Centre (avec peut-être quelques « ratés »…) ;

-  Les trois questions inclues dans le courrier :
- Voterez –vous une résolution demandant à la France de reconnaître de manière explicite et directe l’Etat de Palestine ?
- Soutiendrez-vous l’entrée de plein droit de l’Etat palestinien aux Nations Unies ?
- Quelles mesures restrictives comptez-vous mettre en place, en ce qui concerne l’importation de produits des colonies israéliennes, en France et dans le reste de l’Union européenne, êtes-vous prêts à les interdire ? Quelles mesures comptez-vous prendre pour dissuader les entreprises françaises et européennes impliquées dans la colonisation israélienne ?

Les points essentiels des réponses reçues :

- Parti Ouvrier Indépendant : réponse collective des candidat(e)s des 2e, 3e et 4e circonscriptions. Le POI rappelle sa position : « Nous luttons pour que soit proclamée une Palestine laïque et démocratique, respectueuse de ses deux composantes arabe et juive, sur tout son territoire d’origine.

Cette exigence, qui ne fait que reprendre la revendication historique initiale de l’OLP lors de sa fondation, suppose bien évidemment le droit au retour pour tous les réfugiés palestiniens et leurs familles victimes de la « Nakba », la restitution de toutes leurs terres et la destruction de toutes les implantations de colonisation israéliennes et de l’état théocratique anti-démocratique et oppresseur d’Israël lui même. »
Front de Gauche : réponse collective des 5 candidats (+ mail de la candidate de la 3e circonscription précisant son engagement pour la cause palestinienne dans le cadre de son mandat municipal à Saint-Pierre-des-Corps). Le FG développe ses positions. Points essentiels :
-  « Si nous sommes élus, nous nous battrons pour la reconnaissance effective du droit souverain du peuple palestinien à disposer d’un État viable et indépendant dans le respect du droit au retour des réfugiés, et conforme aux résolutions de l’ONU. Nous affirmons, comme nous avons déjà eu l’occasion de le faire au Parlement européen, que les gouvernements européens et l’Union européenne doivent reconnaître l’Etat palestinien et appuyer sa demande d’adhésion à l’ONU. Nous œuvrerons, auprès du gouvernement Ayrault, pour que la France prenne ses responsabilités et donne l’exemple en reconnaissant l’Etat palestinien dans ses frontières de 1967 avec Jérusalem Est pour capitale et soutienne sa demande d’adhésion plénière à l’ONU. »

- « Le Front de gauche refuse qu’une impunité soit assurée au gouvernement israélien en matière de violation du droit international. Il faut opposer au gouvernement israélien des formes de contraintes, et donc de sanctions lorsqu’il méprise les résolutions de l’ONU. Nous œuvrerons pour que le gouvernement Ayrault intervienne en ce sens au sein du Conseil de Sécurité et pour que toute préférence commerciale soit suspendue entre la France et Israël tant qu’il ne sera pas mis un terme au blocus de Gaza, que le Mur ne sera pas détruit et que la colonisation n’aura cessée. »
« Aucune préférence commerciale ne doit être octroyée à Israël tant que son gouvernement méprise le droit international et notamment les droits de l’Homme. Si le Front de gauche arrivait au pouvoir, la France militerait pour la suspension de cet accord au sein du Conseil. Dans le même temps, elle appliquerait le droit européen en faisant respecter les dispositions administratives et douanières nécessaires afin d’interdire que les produits des colonies puissent bénéficier de tarifs préférentiels, au titre de cet accord UE/Israël. Elle dresserait à cet effet une liste noire des entreprises israéliennes qui violent délibérément l’esprit des dispositions prises par l’UE en exportant abusivement des produits provenant des territoires occupés. Les produits de ces entreprises seraient boycottés. Elle veillerait à ce que les entreprises françaises – et européennes – ne participent pas, par des investissements illégaux, à la colonisation. »

- Parti radical : un courrier du candidat de la 1e circonscription. « Pour répondre à vos questions, la reconnaissance d’un Etat palestinien me paraît évidente, à la seule condition toutefois que l’Autorité Palestinienne admette une fois pour toute la légitimité de l’Etat d’Israël. Concernant enfin les mesures restrictives que vous envisagez, sachez que je suis opposé à tout blocus quel qu’il soit. »

- Parti socialiste :
- Un mail de la candidate de la 5e circonscription « Je réponds OUI à vos deux premières questions. La réponse à la troisième demande une réflexion et un débat parlementaire, je ne peux donc y répondre individuellement et rapidement. »
- Une interpellation orale de la candidate de la 3e circonscription qui a brièvement développé sa position sur la Palestine (réponse écrite en attente)

- Europe Ecologie les Verts  : une proposition de rencontre le 8 juin de la candidate de la 3e circonscription à l’occasion d’une réunion publique.

Il y a eu par ailleurs un contact d’une militante du Comité tourangeau avec deux des candidats de la 2e circonscription (candidate UMP et candidat EELV-PS-Radicaux de gauche) : en attente du contenu de ces échanges.

En attente aussi de la position du NPA.

Point fait le 7 juin 2012 à 12 heures.



Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Campagne en cours


Dernières publications

21 novembre 2017 COLLOQUE/ Palestine : l’occupation nuit-elle gravement à la santé ? Bande de Gaza Développement Jérusalem Santé campagne 2017 Liberté de circulation Occupation Diplomatie et droit international

20 novembre 2017 Wesam Ahmad : « les entreprises privées ont une responsabilité dans les territoires occupés » Entreprises et colonies Produits des colonies Droit international Nations unies

20 novembre 2017 Colloque « Israël-Palestine : que la France s’engage » Histoire/analyse politique Analyses politiques et géopolitiques


> Toutes les publications