Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

L’implication des entreprises dans la colonisation de la Palestine

29 novembre 2013 - La Marseillaise

«  Il s’agit d’enquêter sur l’implication des entreprises dans la colonisation. Comprendre à qui profite cet argent  » explique-t-elle. 1500 entreprises israéliennes et internationales ont d’ores et déjà été recensées par l’ONG. L’implication des banques israéliennes y est primordiale. Elles y investissent et enregistrent des bénéfices dans ces territoires occupés comptant désormais 500 000 personnes.

A l’exportation, la production réalisée dans les colonies s’infiltre dans l’économie européenne car «  bénéficie d’accords préférentiels avec l’Union Européenne dans le cadre des accords d’Oslo  » explique Esti Michenmacher. «  Or la démarche pour la paix qui est un critère pour justifier ces avantages n’est pas effectué, mais Israël bénéficie d’une taxation très préférentielle quand même  ». Ces privilèges ne devraient pas s’accorder aux produits issus des colonies. Ce qui ne se devine pas.

«  Notre démarche d’étiquetage va dans ce sens  » précise Esti Michenmacher. Who Profits avec d’autres associations recense ces produits provenant des territoires occupés et milite pour que cela soit indiqué. «  Permettre au consommateur de consommer éthique  ». En Grande Bretagne, l’étiquetage soutenu par le gouvernement, s’est traduit par une baisse importante de la consommation de ces produits. «  Cela donne la possibilité à la société civile d’agir, quand la solution politique est de plus en plus difficile  » observe Esti Michenmacher.

L’absence de Michel Vauzelle

Elle a été reçue lundi 25 novembrea u conseil Régional PACA à l’initiative du Front de gauche en présence de représentants d’EELV et du PS. «  J’ai fait part à Esti Michenmacher de notre regret que ce ne soit pas le président qui la reçoive alors que la demande avait été faite  » raconte Gérard Piel conseiller Régional PCF. «  Nous sommes dans une Région où les grands groupes financiers comme Veolia ou Orange qui utilisent ces territoires occupés pour faire beaucoup d’argent sont très influents  » observe-t-il. «  La société Veolia intervient dans le financement de la construction du tramway qui va vers les colonies à l’Est de Jérusalem, confirme Esti Michenmacher, c’est une affaire de gros sous mais aussi une aide à la légitimation de la colonisation  ». Un business des plus politiques.


- http://www.lamarseillaise.fr/marsei...


Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Produits des colonies


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

20 septembre 2017 Nouveau matériel ! Palestine/Israël : les instruments pour argumenter campagne 2017 Bande de Gaza Solidarité internationale Jérusalem Réfugiés palestiniens Société israélienne/refuzniks Histoire/analyse politique Analyses politiques et géopolitiques

19 septembre 2017 Expo photo : Ramallah, ville normale... Culture / art

18 septembre 2017 Il y a 35 ans, le massacre de Sabra et Chatila au Liban Réfugiés palestiniens


> Toutes les publications