Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Jérusalem

21 septembre 2016

En juin 1967, Israël a illégalement annexé Jérusalem-Est pour l’intégrer unilatéralement au territoire israélien. La municipalité de Jérusalem englobe donc Jérusalem-Ouest et Jérusalem-Est occupé, elle est gérée par Israël.
On compte 300 200 Palestiniens (soit 37% de la population totale de la municipalité) et 211 000 colons israéliens dans Jérusalem-Est.

En 1993, les autorités israéliennes ont mis en place 12 checkpoints militaires restreignant l’entrée dans la ville.


Colonisation

12 colonies israéliennes ont été illégalement construites à Jérusalem-Est depuis 1967.
Dans la zone dite « E1 », à l’est de Jérusalem-Est, un projet de construction de 3 500 unités de logement dans des colonies pour 14 500 personnes, encerclerait les quartiers palestiniens et forcerait au transfert 2 800 Bédouins. En 2015, Israël a autorisé la construction de 12 600.unités de logement dans les colonies de Jérusalem-Est, ainsi que 2 500 chambres d’hôtel.
En décembre 2015, une partie du plan de construction de nouvelles unités de logements pour la colonie de Gilo (sud de Jérusalem) a été approuvé par le Comité local de construction israélien. 891 unités de logements pour les colons devraient voir le jour dans les prochaines années.
Le Gouvernorat de Jérusalem comprend 69 colons israéliens pour 100 Palestiniens.
En neuf mois de processus de paix sous l’égide des États-Unis en 2014, des plans et appels d’offres ont été émis pour la construction d’au moins 13 851 logements en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Pour aller plus loin : consultez les chiffres-clés sur les colonies.


Démolition de maisons / permis de construction

Les démolitions de maisons dues à l’absence de permis sont fréquentes : 47 maisons ont été détruites en 2015 et 44 les 8 premiers mois de 2016.

Un Palestinien doit attendre de 5 à 10 ans sinon plus pour obtenir un permis de construire ; les permis de construire délivrés répondent seulement à 5% des demandes.
Environ 20 000 maisons ont été construites sans permis de construire à cause de ces restrictions. Les familles palestiniennes sont alors sous le coup d’une menace permanente de destruction.

Il manque actuellement 42 000 logements pour les Palestiniens.

Pour aller plus loin : consultez les chiffres-clés sur les destructions de bâtiments et infrastructures.


Permis de résidence

Les habitants palestiniens de Jérusalem-Est ne sont pas des citoyens israéliens mais sont munis d’un titre de « résident permanent » délivré par les autorités israéliennes. C’est le même que celui accordé aux résidents étrangers en Israël. Les détenteurs de permis doivent régulièrement prouver leur résidence afin d’éviter la révocation.
En 2014, 107 résidents palestiniens de Jérusalem-Est ont vu leur statut de résidence révoqué.
Depuis 1967, Israël a retiré le permis de résidence à plus de 14 000 Palestiniens.


Le mur

A l’intérieur et sur le pourtour de Jérusalem, le Mur est long de 168 km, seuls 4 km suivent le tracé de la Ligne verte (ligne de démarcation à l’issue de la guerre en 49 à l’issue de la guerre et reconnue comme frontière potentielle).
Plus d’1/4 des résidents palestiniens sont isolés du reste de la ville par le Mur de séparation, restreignant leur accès aux services de base (santé, éducation…).
Voir le tracé du mur dans la zone dite « E1 » en cliquant ici.

Pour aller plus loin : consultez les chiffres-clés sur le mur.


Chômage et Pauvreté

Le taux de chômage dans Jérusalem-Est est de 40% chez les hommes et 85% chez les femmes.
Le taux de pauvreté des résidents palestiniens est de 75,4% et 83,9% pour les enfants.
213 000 Palestiniens ont besoin d’assistance humanitaire à Jérusalem-Est.
25% des commerces palestiniens ont dû fermer à cause de la politique de séparation de Jérusalem et de taxes élevées.

Pour aller plus loin : consultez les chiffres-clés Economie / Société.


Inégalités

Seul 10% du budget de la ville est dépensé à Jérusalem-Est entrainant un manque de services de base (routes, pavage, système d’écoulement des eaux).
Seulement 14% de la superficie de Jérusalem Est est réservée à la construction de résidences palestiniennes. Le taux de construction dans les quartiers palestiniens est de 25 à 50% de la capacité alors que dans les quartiers juifs ce chiffre atteint 75 à 125%.
On compte 5 bureaux de la sécurité sociale à Jérusalem Est contre 22 à l’Ouest. Seulement 22% des travailleurs sociaux de Jérusalem offrent des services aux Palestiniens.
26 centres de santé pour enfants et femmes enceintes existent dans Jérusalem-Ouest contre seulement 6 à Jérusalem-Est.
Jérusalem-Est n’a que 8 bureaux de postes comparés aux 40 de Jérusalem Ouest.
Entre 85% et 90% des adultes et 90% des enfants qui ont besoin de soin de santé mentale ne sont pas en mesure d’en recevoir.
Il manque 30 km de canalisations d’eaux usées à Jérusalem-Est, ce qui oblige la population à utiliser des fosses septiques provoquant régulièrement des débordements, d’où des risques sanitaires importants.
Seulement 41% des enfants palestiniens bénéficient de l’enseignement public. Il manque au moins 1 000 salles de classe dans le système scolaire local, et 43% des classes d’écoles municipales sont considérées comme vétustes. 33% des écoliers de Jérusalem-Est ne terminent pas leur cursus scolaire, contre 1,4% des écoliers israéliens. Les diplômes obtenus dans des universités palestiniennes ne sont pas officiellement reconnu par les institutions israéliennes.

> Le résumé des chiffres-clés pour Jérusalem de l’ACRI en infographie.

Sources :
ACRI (The Association for Civil Rights in Israel)
B’Tselem
Banque mondiale
CCFD-Terre Solidaire
EU HOMs report on Jerusalem 2014
International Middle East Media Center
OCHA (Office for the Coordination of Humanitarian Affairs)
PASSIA (Palestinian Academic Society for the Study of International Affairs)
PBCS (Palestinian Central Bureau of Statistics)
UNISPAL (United Nations Information System on the question of Palestine)


Images à télécharger - Sans titre
Documents à télécharger - Chiffres-clés Jérusalem 2013 - Jérusalem - présentation par la coalition pour Jérusalem 2014 - Chiffres-clés Jérusalem 2014 - Chiffres-clés Jérusalem 2015 - Chiffres-clés Jérusalem 2016
Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Colonisation Jérusalem Destructions de maisons

Rechercher par type de ressources
chiffres-clés


Articles associés