Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Grève de la faim des prisonniers : Des associations palestiniennes de défense des droits de l’homme écrivent au secrétaire général des Nations unies

23 mai 2014 - Nadir Dendoune pour le Courrier de l’Atlas - vendredi 23 mai 2014

Face à l’urgence de la situation, 18 associations palestiniennes de défense des droits de l’homme ont envoyé hier, jeudi 22 mai, une lettre au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, l’exhortant à agir en faveur des prisonniers palestiniens en grève de la faim et à demander à Israël de respecter les conventions de Genève.

Cela fait un mois, depuis le 24 avril dernier, que 90 d’entre eux ont décidé d’arrêter de s’alimenter pour protester contre la poursuite de leur détention administrative, qui permet de détenir une personne sans inculpation ni jugement en vertu d’ordonnances militaires renouvelables indéfiniment.

Palestine – Jenin : Manifestation contre la détention administrative des Palestiniens, aux abords du check-point de Salem, à Jenin. AFP

Depuis le 24 avril, d’autres prisonniers ont rejoint les grévistes de la faim, portant le nombre total à 125. Les associations de défense des droits de l’homme palestinien dénoncent dans leur courrier les traitements subis par les prisonniers depuis qu’ils ont décidé d’observer une grève de la faim : un placement systématique en isolement, des détenus déplacés dans des prisons difficiles, sans parler des violences quotidiennes exercées sur les prisonniers.

Les associations rappellent également à Ban Ki Moon qu’il y a actuellement onze membres du parlement palestinien en prison. Or, les lois internationales interdisent aux États d’emprisonner quelqu’un pour ses opinions politiques.

Six d’entre eux font partie des grévistes de la faim. Les défenseurs palestiniens des droits de l’homme s’inquiètent également du projet de loi qui devraient être bientôt débattu devant la Knesset, le parlement israélien, qui permettrait aux autorités israéliennes de forcer les grévistes de la faim à s’alimenter.

« La gravité de la situation ne doit pas être sous-estimée alors que les grévistes de la faim ne se sont pas alimentés depuis 29 jours maintenant. Sans une intervention rapide de votre part, les conséquences sur la santé des prisonniers seront très graves », s’alarment les associations.

Nadir Dendoune

Source : http://www.lecourrierdelatlas.com/721323052014Greve-de-la-faim-des-prisonniers-Des-associations-palestiniennes-de-defense-des-droits-de-l-homme-ecrivent-au-secretaire-general-des-Nations-unies.html




Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Prisonniers palestiniens


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

21 septembre 2017 Table-ronde : La Palestine après Balfour campagne 2017 Histoire/analyse politique

21 septembre 2017 VIDEO : « Le démantèlement de l’apartheid israélien est le chemin vers la paix » par Richard Falk Analyses politiques et géopolitiques Diplomatie et droit international

21 septembre 2017 Salah Hamouri, détenu en Israël, se heurte au silence de la France Prisonniers palestiniens Détention administrative


> Toutes les publications