Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Communiqué : 48e jour de grève de la faim des prisonniers palestiniens : La France doit agir

20 juin 2014 - Plateforme des ONG françaises pour la Palestine - mardi 10 juin 2014

Hier, lundi 9 juin, la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine (notamment l’ACAT, l’AFPS, Amnesty International France et la LDH) a envoyé une lettre cosignée à l’attention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères l’exhortant à agir en faveur des prisonniers palestiniens en grève de la faim.

Depuis le 24 avril dernier, 90 d’entre eux ont cessé de s’alimenter pour dénoncer le recours abusif par les autorités israéliennes au placement en détention administrative, alors que, au regard du droit international, il ne doit être utilisé qu’en des circonstances exceptionnelles et individuellement. La détention administrative permet d’emprisonner une personne sans inculpation ni jugement pour une période de six mois, renouvelable indéfiniment : certains prisonniers sont enfermés arbitrairement depuis plus de huit ans. Selon l’association Addameer, la détention administrative est une forme de punition collective utilisée par les autorités israéliennes.

Le mouvement s’est étendu depuis à plusieurs prisons israéliennes mobilisant aujourd’hui 230 détenus. Sur les douze membres du parlement palestinien actuellement en prison, neuf sont en détention administrative. Eux aussi participent à ce mouvement de contestation. Après 48 jours de grève de la faim, 80 prisonniers ont été hospitalisés ; certains se trouvant dans un état critique.

Une vingtaine d’associations de défense des droits de l’homme dénoncent les traitements subis par les prisonniers depuis qu’ils ont décidé d’observer une grève de la faim : violences physiques, placement en isolement et transfert dans des prisons difficiles. Elles s’adressent aujourd’hui à Madame Ashton, afin que l’Union européenne intervienne.
A l’heure où un projet de loi est présenté au parlement israélien, afin d’autoriser l’alimentation forcée des prisonniers, nous demandons instamment à la France d’agir. Immédiatement.



Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Rechercher par thématique
Prisonniers palestiniens

Rechercher par type de ressources
communiqué


Articles associés

Campagne en cours


Dernières publications

22 novembre 2017 Appel urgent de l’observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme Défenseur des droits de l’Homme

21 novembre 2017 COLLOQUE/ Palestine : l’occupation nuit-elle gravement à la santé ? Bande de Gaza Développement Jérusalem Santé campagne 2017 Liberté de circulation Occupation Diplomatie et droit international

20 novembre 2017 Wesam Ahmad : « les entreprises privées ont une responsabilité dans les territoires occupés » Entreprises et colonies Produits des colonies Droit international Nations unies


> Toutes les publications