Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Après notre congrès : se rassembler pour agir

3 juin 2015 - Taoufiq Tahani Président de l’AFPS, lundi 1er juin 2015

Le 5e Congrès de l’AFPS s’est tenu ce week-end à Saint Denis, rassemblant 194 délégués, venus de 89 groupes locaux. Il a fait le bilan des deux années écoulées depuis notre dernier congrès et arrêté les orientations de l’association pour les deux années à venir.

A l’issue de ce congrès, le Conseil national nouvellement élu m’a fait l’honneur de me choisir comme Président avec pour mission de mettre en œuvre ces orientations, avec un Conseil national profondément renouvelé qui élira le prochain bureau national lors de sa session du 21 juin.

Dans la continuité du travail engagé depuis la création de l’association, c’est clairement une volonté de rassemblement et d’élargissement qui s’est exprimée pour que l’AFPS et l’ensemble du mouvement de solidarité soient en mesure de peser et d’imposer un vrai changement à la politique française. Le décalage entre les paroles qui se réfèrent au droit et les actes ne peut continuer sans danger pour la paix à l’heure où le pouvoir israélien affiche sa volonté de mettre en œuvre son programme de colonisation, d’apartheid, de domination brutale et de refus revendiqué des droits nationaux et humains du peuple palestinien.

Je m’adresse à tous les militants et amis de l’AFPS en leur lançant un appel au rassemblement et à la mobilisation. Avec nos partenaires, interpellons encore et encore parlementaires et gouvernement pour amener à sanctionner la politique israélienne. Le retrait des entreprises françaises Safège et Poma du projet de construction du téléphérique entre Jérusalem Ouest et Jérusalem Est montre que l’Etat peut agir pour que les entreprises ne prêtent pas la main à la colonisation. Mais il a fallu qu’il soit amené à cette démarche : nous y avons fortement contribué, tout comme l’OLP, en mettant l’Etat actionnaire devant ses responsabilités pour ne pas dire ses contradictions. Ce succès est un point d’appui important pour aller plus loin.

Nous devons dans les tout prochains jours accentuer la pression sur Orange désormais en grande difficulté pour justifier la poursuite de son partenariat avec Partner : popularisons le dossier sur les « liaisons dangereuses d’Orange » et agissons devant boutiques et agences locales en faisant signer les cartes postales du collectif national. De même, faisons du 13 juin et des jours qui le précèdent une nouvelle étape pour amener Carrefour à cesser la commercialisation des produits des colonies israéliennes et plus largement de tous les produits agricoles prétendument en provenance d’Israël.

Nous avons vécu avec ce congrès un moment fort en accueillant, aux côtés d’Hael el-Fahum, ambassadeur de Palestine en France, Majed Bamya. Majed venu de Palestine nous apporter son salut de militant sur le front de la bataille diplomatique, engagé dans la campagne internationale pour la libération de Marwan Bargouthi et de tous les prisonniers politiques palestiniens, comme dans les démarches en direction de la Cour pénale internationale. Pour que justice soit rendue aux victimes des massacres de l’été dernier, pour que ne soient pas inversées les responsabilités et que soient identifiés les vrais fauteurs de haine et de terrorisme. Il a su, dans une intervention magistrale, « remettre les pendules à l’heure » face à l’arrogance des bourreaux et de leurs complices. Elle nous donna à voir la vitalité et l’optimisme profond de la société palestinienne tout entière, sûre de son bon droit. Car de Jérusalem à Gaza, des villages de la résistance aux prisonniers politiques en lutte ou à l’engagement plus profond dans la campagne pour le BDS, jusqu’aux camps de réfugiés martyrs de Syrie, la Palestine vit et vivra.

Ce message d’optimisme dans un moment qui peut paraître sombre, nous le faisons nôtre. Nous avons aujourd’hui, à portée de mains des possibilités de victoires, notamment en matière de désinvestissement. Elles paraitront peut-être à certains limitées, mais seront autant de points d’appui pour en arracher d’autres. Unis et déterminés dans notre combat pour le droit et la justice, nous n’avons plus qu’à retrousser nos manches et à faire la preuve que nous sommes à la hauteur des enjeux.

source : http://www.france-palestine.org/Apres-notre-congres-se-rassembler-pour-agir


Images à télécharger - Sans titre

Partager / imprimer
Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton PDF Bouton imprimer

Campagne en cours


Dernières publications

16 novembre 2017 Lettre de Salah Hamouri Prisonniers palestiniens Détention administrative

13 novembre 2017 Gentilly : 8 heures de solidarité avec la Palestine Solidarité internationale Bande de Gaza Réfugiés palestiniens

11 novembre 2017 VIDEO : B’Tselem, une ONG israélienne pour la justice en Palestine campagne 2017 Défenseur des droits de l’Homme Société civile Société israélienne/refuzniks


> Toutes les publications